/medias/image/7360124875ba50339c62d6.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Rencontre avec Laurent Toutou, diplômé de l'ISCG

Portraits

-

14/01/2019

«Bonjour Laurent !  Merci d’avoir accepté de nous rencontrer ! Pour commencer peux-tu te présenter ? Qui es-tu et d’où viens-tu ? Peux-tu nous parler de ton parcours ? »

Bonjour, je m’appelle Laurent Toutou, j’ai 25 ans j’habite à Paris dans le 20e arrondissement. Alors mon parcours n’est pas lisse comme beaucoup mais j’en suis fier ! Après mon bac STG Marketing (STMG aujourd’hui il me semble) je ne savais vraiment pas quoi faire …

J’ai décidé de jouer sur mon point fort : L’oral. Je suis allé dans une école de communication (payante et en initial …). Ce qui est drôle c’est que j’y suis allé en pensant que c’était un endroit où je pourrais parfaire mes aptitudes orales ! Alors que pas du tout ! C’était beaucoup de cours sur la publicité et la création graphique… et le dessin et moi ça fait deux.

Néanmoins j’avais d’excellentes notes en stratégie commerciale. Alors à la fin de l’année, un professeur m’a suggéré de rejoindre l’ISCG pour mettre à profit mes qualités commerciales sur un BTS NRC.

« Quelle formation as-tu suivie à l’ISCG ? »

J’ai donc suivi un cursus classique à l’ISCG en commençant par un BTS NRC, puis un Bachelor de Marketing et Développement commercial, pour finir sur un Master Management des affaires. Le tout en alternance.

« Que fais-tu aujourd’hui ? Quel poste occupes-tu ? »

Aujourd’hui, à la suite de mon alternance, mes patrons me font confiance et je suis embauché en CDI dans un cabinet de conseil informatique (SS2i). Je suis ingénieur d’affaires (j’adore ce terme, ça fait scientifique alors que pas du tout haha).

« Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer cette fonction ? »

Ce n’est pas un métier compliqué mais il faut avoir quelques qualités. Par ordre d’importance je dirais : Persévérance, empathie et professionnalisme. 

« Penses-tu que tes études à l’ISCG t’ont permis de trouver un emploi ? »

Clairement ! Grace à l’ISCG j’ai un bac +5 en commerce qui me permet d’être éligible à beaucoup d’offre d’emplois. Et oui, aujourd’hui les recruteurs demandent pour la plupart un Bac +5. Même si je trouve ça injuste, car des diplômés de BTS ou de Bachelor sont très compétents pour être commercial. Si vous souhaitez avoir le choix de votre emploi et un meilleur salaire à l’embauche il n’y a pas de recette magique.

Comme beaucoup j’aurais pu trouver un travail sans l’ISCG. Mais en sortie de BAC (STG qui plus est) quel travail ? Quelles perspectives ? Mes cinq ans d’alternance m’ont permis d’aller plus vite.

« Quels sont tes projets pour l’avenir ? »

A court terme je pense que je dois continuer à apprendre, à devenir plus fort et créer de vraies relations. A moyen terme je serai entrepreneur, je vais créer ma société.

« Que dirais tu de l’ISCG à un jeune qui souhaiterait y étudier ? »

Une école sympathique et jolie, des professeurs qui prennent le temps. Aussi un calendrier de cours qui permet d’être souvent en entreprise sans coupures de plusieurs semaines. Car même la meilleure école du monde ne vaut pas la pratique.

« As-tu noué des liens solides avec tes camarades de classe ? »

Ah oui ! J’ai gardé environ cinq amis de mon BTS NRC. On se voit de manière régulière pour sortir le week-end et se raconter nos évolutions. C’est des bons gars !

« Quel est ton meilleur souvenir de l’école ? »

Un week-end « pédagogique » à Genève avec deux professeurs et notre classe. Nous avons visité l’OMC et la ville. Je m’en rappellerai toute ma vie, c’était un moment enrichissant et magnifique.

« Qu’elle est ta devise dans la vie ? Qu’est-ce qui t’anime ? »

Fais un travail qui te plait et tu ne travailleras pas un jour de ta vie !

« Merci Laurent ! As-tu quelque-chose à ajouter ? »

Un grand merci à tous pour ces cinq ans qui ont passé tellement vite ! Grâce à vous (et un peu à moi) j’ai un Master ! Quand j’y repense, les temps sont durs pour l’emploi et ce diplôme m’assure de toujours trouver un travail n’importe quand et partout en France. Je me pince pour y croire !

325 vues Visites

6 J'aime

Commentaires3

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Rencontre avec Mathilde Christophe, diplômée de l'ISCG

User profile picture

Claire FOURRIER

04 avril

1

Portraits

Rencontre avec Hamza El Filali, diplômé de l'ISCG

User profile picture

Claire FOURRIER

25 mars

1

2

Portraits

Rencontre avec Joyce Bihonda, diplômée de l'ISCG

User profile picture

Claire FOURRIER

25 février

2

5