Retour aux actualités
Article précédent

// ISCG PARIS QUE SONT ILS DEVENUS? //

Portraits

-

08/01/2021

Rencontre avec Laurent Toutou, diplômé de l’ISCG Paris en 2018

Il y a deux ans presque jour pour jour, nous avions rencontré Laurent, qui nous avait parlé de son parcours à l’ISCG, du poste qu’il occupait, et de ses projets. Titulaire d’un Master Management des Affaires en alternance à l’ISCG Paris, il occupait un poste d’Ingénieur d’affaires dans un cabinet de conseil informatique et rêvait de créer sa société. Que s’est-il passé depuis ? Il nous a tout raconté…

« Bonjour Laurent ! Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Deux ans après notre dernière rencontre, peux-tu nous raconter ce qu’il s’est passé depuis ? »

L : Plein de choses ! Pour commencer j’ai changé de poste. J’ai eu l’opportunité d’être embauché chez Google à Dublin sur un poste de Commercial. J’ai été en charge de la prospection commerciale sur Google cloud auprès des ETI pendant à peu près un an. Puis j’ai été élu meilleur Commercial junior d’Europe, et ce titre m’a permis d’évoluer sur mon poste et de passer aux entreprises du CAC 40, également pendant presqu’un an. C’était une super expérience, très bonne ambiance, les bureaux étaient magnifiques, et pourtant quand ils m’ont proposé une promotion, je l’ai refusée.

« Tu peux nous expliquer pourquoi ? »

L : J’étais très bien chez Google, c’était confortable, comme dans une bulle. Rester dans la boite était tentant mais en même temps j’avais un rêve, celui de créer une société. Et je me suis dit que si je restais là-bas, je risquais de laisser le temps passer et de passer à côté de mon rêve. Donc je suis parti, et j’ai créé une société avec un ami rencontré à Dublin.

« Parle-nous de ta société ! »

L : Ma société s’appelle Thinker. Nous sommes spécialisés dans la prospection commerciale externalisée et la formation-conseil. Nous sommes au début de l’aventure et c’est passionnant !

« Créer une entreprise en 2020, c’était un défi non ? »

L : Je suis une personne qui positive beaucoup. Pour ma part j’estime que 2020 a été une excellente année. Nous avons des clients, nous nous développons, et nous espérons même pouvoir créer deux postes en 2021. De plus la prospection commerciale a été favorisée par la crise sanitaire. Le travail à domicile qui était mal vu avant la Covid s’est démocratisé, et il est beaucoup plus légitime pour les entreprises désormais d’externaliser dans tous les domaines. La Covid a accéléré les choses. On ne prospecte plus en 2021 comme on prospectait il y a encore quelques années. Il faut s’adapter.

« Et la partie Formation ? »

L : Nous formons les commerciaux de nos clients et nous donnons des cours dans deux écoles de commerce. On coache autour du Social selling et de la prospection commerciale. D'ailleurs je connais bien l’une de ces deux écoles puisque c’est l’ISCG ! Quelque part c’est une histoire qui continue avec mon école. L’ISCG m’a donné la chance au départ et après tout a été possible. C’est une école qui donne un coup de pouce à ceux qui n’ont pas forcément le « bon diplôme ». On te valorise, tu prends confiance en toi et tout s’enchaîne rapidement.

« Quels sont tes projets ? »

L : Continuer à développer Thinker ! Faire en sorte que notre société soit une réussite, une expérience sympa, pouvoir embaucher et travailler avec des personnes ayant le même état d’esprit. Faire quelque-chose qui a du sens.

« Merci Laurent ! Bonne chance à Thinker et peut-être à dans deux ans pour la suite de tes aventures ! »

16 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Rencontre avec Sylvie Galea, diplômée de l'ISCG Paris

photo de profil d'un membre

Claire FOURRIER

18 décembre

Portraits

Rencontre avec Julian Diez, diplômé en Master RH à l’ISCG Paris et à l’UCLA Los Angeles, en double diplôme international avec IDDS

photo de profil d'un membre

Claire FOURRIER

15 octobre

1

Portraits

Rencontre avec Éléonore Fernandes, diplômée de l'ISCG

photo de profil d'un membre

Claire FOURRIER

07 février